Comment devenir conseiller funéraire ?

Pour devenir conseiller funéraire, il faut deux principaux acquis. D’abord, une formation qui donne droit à une certification. Ensuite, des compétences précises doivent être développées. Il communique principalement avec des familles meurtries. Il organise des obsèques suivant leur budget. Son comportement s’inscrit en droite ligne avec le savoir être. C’est donc une profession délicate du fait du sujet qu’il aborde. En clair, vous ne deviendrez pas conseiller funéraire si vous n’avez aucun sens de l’empathie et du réconfort.

Formations à suivre

La formation au métier de conseiller funéraire aboutit à l’obtention d’un diplôme national. Celui-ci est obligatoire pour prendre fonction. Elle se fait suivant une phase théorique et une étape pratique. La première s’étend sur 140 heures. Elle couvre plusieurs modules parmi lesquels l’hygiène, le conseil en vente, la psychologie du deuil, les pratiques et les rites funéraires. La deuxième se fait sur 70 heures. Elle correspond à un stage en entreprise ou au sein d’une association. Cette dernière donne son accord pour la délivrance du diplôme. En savoir plus en visitant le site de Parcours F

Qualités à acquérir

Être conseiller funéraire c’est posséder des qualités humaines distinctes. Le contact avec des personnes endeuillées impose un respect scrupuleux de leurs émotions. Pour exercer ce métier, il faut avoir un sens de l’écoute bien aiguisé. On attend donc du conseiller qu’il soit diplomate, disponible et très pointu dans le choix de ses mots. Sachant que ses clients sont tristement éprouvés, il doit pouvoir s’adapter à leur rythme. Autrement dit, la patience doit être un leitmotiv.

LIRE  Quelle formation pour devenir facteur à la poste ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *